Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

La boîte de Pandore

Publié le par Janick

La boîte de Pandore désigne aujourd’hui la cause de tous les malheurs.

                                 boite pandore

Cette expression est née d’une légende de la mythologie grecque, dans laquelle cette boîte est en fait une jarre.

                                Résultat de recherche d'images pour "jarre pandore"

En outre, Pandore était considérée comme la première femme de l’humanité.

                                                    

Publié dans légendes du monde

Partager cet article

Repost 0

Enée, Orphée et Morphée

Publié le par Janick

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, Enée, Orphée et Morphée sont des hommes. Le premier est un héros de la fameuse guerre de Troie.Énée est un héros troyen. Il est le fils d'Anchise (un membre de la maison royale de Troie) et de la déesse Aphrodite (Vénus pour les Romains). Dans l'Iliade, on le voit combattre Achille, Diomède et Idoménée. Il est en particulier le protégé du dieu Poséidon qui le sauve lors de son combat contre Achille.

       Résultat de recherche d'images pour "enée mythologie"

Orphée est un héros de la mythologie grecque.Orphée a reçu d'Apollon une lyre à sept cordes. Il en ajouta deux pour porter leur nombre à neuf (en hommage aux neuf muses). Grâce à cette lyre, il pouvait charmer les Hommes et même les animaux sauvages. Orphée est un héros voyageur qui participa à l'expédition des Argonautes où il triompha des sirènes.

Résultat de recherche d'images pour "orphée"

Morphée est le dieu des rêves.Dans la mythologie grecque, Morphée, dieu des rêves, est le fils d’Hypnos, dieu du sommeil et de Nyx, déesse de la nuit. Il est souvent représenté par un jeune homme tenant un miroir à la main et des pavots soporifiques de l’autre. Il donne le sommeil en touchant une personne avec ses pavots. Il lui donne également des rêves pour la nuit. 

Résultat de recherche d'images pour "dieu morphée"

Publié dans Mythologie

Partager cet article

Repost 0

Le Pactole selon une légende grecque

Publié le par Janick

Le Pactole est le fleuve dans lequel le roi Midas s’est lavé les mains pour mettre fin à sa malédiction.

                                Le Pactole (Sart Çayı).

Le dieu Dionysos a accordé un voeu au roi Midas, qui a souhaité que tout ce qu’il touche se transforme en or. Un cadeau empoisonné puisque ce dernier s’est retrouvé incapable de boire et de manger. Afin de mettre un terme à cette malédiction, il s’est lavé les mains dans les eaux du Pactole.

                               Résultat de recherche d'images pour "roi midas et dionysos"

C’est pourquoi on dit de quelqu'un qui touche beaucoup d’argent qu’il a touché le pactole.

Publié dans légendes du monde

Partager cet article

Repost 0

L'ermite de Neuvecelle

Publié le par Janick

Nous sommes à Neuvecelle sur les bords du Lac Léman en Haute-Savoie.

Résultat de recherche d'images pour "neuvecelle"

Le gigantesque châtaignier de Neuvecelle abritait au XVè siècle un ermite, ancien soldat de Charles le Téméraire.Il passa son temps à la prière. Un jour, il entendît les sanglots d'un jouvenceau. Intrigué, il lui demanda la cause de sa peine. Celui-ci était amoureux, et les amoureux ont la confidence facile.

 

L'ermite de Neuvecelle

- Je me nomme Arnold, je suis l'écuyer du baron de la Rochette. Mon noble seigneur souffre d'un mal cruel auquel aucun homme de science n'a pu apporter de soulagement.
- C'est de là que vient ta peine ?Tu aimes autant que cela ton maître ?
- Il est vrai que j'aime encore mieux Béatrix, la fille de mon seigneur, dont ses doux yeux ont fait éclore dans mon âme la fleur d'amour.Mais malgré mon courage et ma tendresse, je ne suis qu'un subalterne, et (le chagrin du jeune homme devenait plus fort) la gente damoiselle a été demandée en mariage par les puissants seigneurs d'Allinges et de Coudrée. Mon noble maître ne s'est pas encore prononcé sur sa préférence, mais il promit la main de sa fille et la moitié de sa fortune à qui le délivrera de son mal.
Le jeune homme décrivit plus précisément la maladie, l'ermite réfléchit et lui dit:
- Et Béatrix, a t'elle des sentiments à ton égard?
- Ses yeux me l'on avoué depuis longtemps, et c'est ce qui redouble ma peine...
Le solitaire prit une cruche puis, puis alla vers le jeune homme:
- Suis moi !
Ils se dirigèrent à quelques pas de là, vers une source qui jaillissait de terre.
- Remercie le Ciel qui a permis notre rencontre. Tiens, porte cette eau à ton maître. Il guérira sous peu de son mal, j'en ai souffert moi-même avant de trouver cette source miraculeuse. Adieu, sois heureux avec Béatrix, et n'oublie pas l'ermite de Neuvecelle !

 

L'ermite de Neuvecelle

L'écuyer retourna régulièrement à cette source (actuellement source Cachat), Comme le baron l'avais promis, il unit les deux jeunes gens qui vécurent longtemps et eurent de nombreux enfants...

Résultat de recherche d'images pour "source cachat"

Partager cet article

Repost 0

La voie lactée est du lait de la déesse Héra

Publié le par Janick

La Voie lactée était considérée comme le lait d’Héra, la déesse du mariage, protectrice de la femme et gardienne de la fécondité.

                           Résultat de recherche d'images pour "déesse héra" Héra

Elle est également la soeur et la femme de Zeus, un mari qui lui était bien infidèle.

Dans la mythologie grecque, on dit que la voie lactée est du lait de la déesse Héra qui a giclé de son téton.

                                Image associée

Publié dans Mythologie

Partager cet article

Repost 0

La merde de Gargantua

Publié le par Janick

Je vous emmène à Saint-Bon-Tarentaise vers Courchevel en Savoie.

                                Résultat de recherche d'images        

Il existe un rocher sur la commune de Saint Bon, au sommet de la forêt du Praz, qui a une histoire insolite.

A cet endroit vivait une vieille dame. Un jour Gargantua passa et demanda si elle avait du travail en échange d'un repas. La vieille réfléchit, et lui dit:
- Je n'ai plus de bois, si tu pouvais m'en ramener
D'un saut, il alla dans la forêt non loin de là et arracha les arbres comme si c'était des carottes. Il en fît un fagot, et pour enrouler le tout, tordit un sapin autour, pour lui une simple ficelle....
Il retourna avant son imposant chargement au chalet et déposa le bois devant la porte de la vieille dame.
- Maintenant j'ai faim !
Alors elle lui donna à manger, encore et encore, mais même en y passant une vache entière, cela ne calma pas sa faim.
- Malheureusement, il ne me reste plus rien à manger, je ne peux faire plus !
De colère, il baissa son pantalon et chia devant la maison.

C'est un rocher qui a bien le pointu d'une merde.

La merde de Gargantua

Partager cet article

Repost 0

La marmotte

Publié le par Janick

Un jour, Joson, le fils d’un fermier, voulait quitter la ferme pour gagner sa vie à Paris. Ne serait-il pas mieux à la campagne, au lieu de vouloir à tout prix vivre à Paris ? Je décidai de lui raconter une histoire…
- Un jour, je rencontrai à Paris une fillette de chez nous qui faisait danser une marmotte. En as-tu déjà vu ?
- Oui monsieur. Ca se mange, mais ça sent le rat. Une année, je suis allé en Maurienne voir un camarade. Il m’a conduit très haut dans la neige. Dans une sorte de taupinière, il a ramené une bête avec un museau court comme un lapin, recouvert de poils noirs et gris. Elle ne bougeait pas, comme engourdie, mais chaude. Il parait qu’elles dorment tout l’hiver. On l’a rapporté et fait cuire, ça ne vaut pas un lapin, mais la peau se vend cher.
- Quand on la prend jeune, la marmotte s’apprivoise très bien. Elle peut tenir un bâton, saluer, danser…A Paris on pouvait en voir dansant au son de l’accordéon. Des petits savoyards les montraient aux parisiens contre quelques sous, mais maintenant, cela n’intéresse plus personne. Pourtant, dans cette ville j’aperçu une petite tarine, les femmes de Tarentaise portant une coiffure en pointe sur la tête, gentille mais mal nippé, elle essayait d’attirer l’attention avec son animal. Elle était accompagnée d’un vieux bonhomme, son grand père probablement. Elle chantait une chanson du pays qui disait :

En revenant des montagnes, une dame m’aborda… « Bonjour dit-elle qu’as-tu là dans ton panier ? » « Madame c’est un’marmotte c’est ell’qui me nourrira » « Ah ! viens avec moi, dit-elle, et laisse ton panier là, tu auras une belle tunique et de l’argent tant qu’tu voudras, une maison belle et grande où tout le monde t’obéira » « J’aime mieux retourner aux montagnes que d’aller dans ce pays là »

Je pensais donner quelques pièces à cette fillette, mais elle prit mon veston. Elle voulait vendre sa marmotte pour retourner à Bessans. Je lui disais qu’elle n’aurait pas dû la quitter mais elle m’attendrit en me racontant que ses parents étaient morts, lui laissant cette marmotte comme seul héritage. La petite bête s'était très bien accoutumé à Paris, on la voyait bien nourri, sa petite maîtresse devait se priver pour elle. J’ai cédé en lui achetant la marmotte et leurs donnant que quoi rentrer en Maurienne, mais je me suis fais embobiné car plus tard étant de passage au village, je demandais de leurs nouvelles mais ils n’étaient jamais revenus.
Je devais me débarrasser de cet animal et en regagnant la Savoie, elle fit le voyage avec moi dans mon panier. Elle s’appelait Fanny, et elle était si bien dressée qu’en apercevant un visiteur, elle le saluait et dansait. Elle s’était civilisée et aimait la compagnie. Je la présentais à des amis mais malgré qu’elle les amusait, personne ne voulait s’occuper de cette pauvre bête. Je me résolus à lui rendre sa liberté.
Un matin je partis avec mon ami, le vieux Balme, dans les montagnes. On libéra la marmotte et elle alla découvrir l’endroit. D’un moment d’inattention, nous partîmes nous cacher derrière un rocher. Elle s’inquiéta de ne plus voir personne, puis elle disparu dans les alpages. 
- Elle était revenue chez elle, approuva Joson
- Oui, tout allait pour le mieux, mais l’année suivante, je retournais voir mon vieil ami qui me prit à part pour me dire que le garde Baboulaz l’avait tué. Il a reconnu l’animal à son petit ruban bleu autour du cou, et me disait que c’est elle qui a voulu cela. J’étais surpris par cette remarque, et lui demanda comment cela. Il me répondit qu’en partant lui et Baboulaz relever une piste, une marmotte était sortie de son trou. D’habitude, c’est un animal craintif qui se cache à la vue de l’Homme, d’un chien ou d’un aigle. Mais cette marmotte-là, en nous voyant, au lieu de se terrer, se mettait sur ses pattes arrières et dansait. Il avait prévenu Baboulaz de ne pas tirer mais trop tard, il avait déjà tiré. La pauvre bête s’est couchée pour ne plus bouger. Et le vieux Balme, qui connait la vie, a ajouté :
- Elle ne s’était plus habituée.
- Habituée à quoi, Balme ?
- A la Montagne. Il ne faut pas la quitter, ou il ne faut pas y revenir. A cette bête-là, il fallait du monde pour la regarder danser.

N’oublie pas Joson, faut pas quitter la campagne, parce qu’on ne peut plus s’y habituer, si l’on y revient…

 

Inspirée de la nouvelle d'Henry Bordeaux, la marmotte.

La marmotte

Partager cet article

Repost 0

Le nom du continent européen prend ses racines dans la mythologie grecque

Publié le par Janick

Europe était une princesse phénicienne.

Selon la légende, elle a été approchée par Zeus sous forme de taureau blanc, et a fini par s’accoupler avec ce dernier, sous forme humaine cette fois. De leur union sont nés Minos, Sarpedon et Rhadamanthe.

Europe a donné son nom à notre continent, et son visage est représenté sur les billets de 5 et 10 euros.

                      Résultat de recherche d'images pour "europe mythologie"

Résultat de recherche d'images pour "europe mythologie"

Publié dans Mythologie

Partager cet article

Repost 0

Le mot "panique" vient du Dieu Pan

Publié le par Janick

Pan était une divinité au buste et à la tête d’homme et au corps de chèvre. Son appétit sexuel est particulièrement démesuré. Lorsque les bergers grecs entendaient des hurlements dans la forêt, ils pensaient qu’il s’agissait d’une nouvelle victime de ce dieu intrépide. C’est la raison pour laquelle nous disons aujourd’hui “panique”.

Pan naquit avec des cornes, de la barbe, un nez recourbé, une queue et des pieds de bouc, complètement poilu, de telle sorte que sa mère, épouvantée, s'enfuit. Son père l'emporta dans l’Olympe, où il devint le favori des dieux, surtout de Dionysos; d'après d'autres, il fut élevé par les nymphes.

Résultat de recherche d'images pour "dieu pan"

 

Publié dans Mythologie

Partager cet article

Repost 0

Les Champs-Elysées étaient une partie des Enfers grecs

Publié le par Janick

Non, les Champs-Elysées ne sont pas seulement la plus belle avenue du monde. Dans la mythologie grecque, il s’agit d’une région des Enfers où les héros et les gens vertueux pouvaient se retrouver après la mort.

                 Résultat de recherche d'images pour "les champs elysées enfers"

Publié dans Mythologie

Partager cet article

Repost 0