Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Le mariage en Savoie...us et coutumes du temps jadis

Publié le par Janick

Les premiers regards complices, les quelques paroles amoureuses s'échangeaient souvent lors des veillées qui se faisaient alors le théatre des "liaisons de coeur".

Ainsi, le jeune amoureux, accompagné d'un "traina-manté" - camarade - pouvait se rendre chez sa belle et, là, en gage d'amour, lui remettait un mouchoir d'engagement. La belle pouvait néanmoins l'éconduire en dressant un tison dans la cheminée, lui signifiant : "Va te chauffer ailleurs".

Après les fiançailles qui avaient lieu généralement deux ou trois semaines avant le mariage, l'on se rendait ensemble, accompagné des parents, à la ville voisine, pour "leva lou biaux", c'est-à-dire pour le jeune homme, acheter l'anneau et la croix traditionnelle en or. Un peu plus fortuné, il y ajoutait la chaine en or, le coulant en forme de coeur ou les pendants d'oreille.

L'on disait alors que le  fiancé "enchainait" ou "ferrait" son épouse !

croix et coeur savoyards

croix et coeur savoyards

boucle d'oreille savoyarde

boucle d'oreille savoyarde

Le jour de la noce arrive ! La mariée revêt alors ses habits du dimanche, sa coiffe de fête sur laquelle elle pose une couronne de fleurs d'oranger en cire et sa parure de soie claire (blanche vers la fin du 19e siècle). Quant au marié, dans les mliieux plus aisés, il se coiffe d'un chapeau haut de forme et enfile une redingote de drap noir...pour "avoir l'air d'un syndic" !

Le mariage en Savoie...us et coutumes du temps jadis
couronne de fleurs d'oranger

couronne de fleurs d'oranger

coiffe en Tarentaise

coiffe en Tarentaise

Et le cortège s'ébranle, mené par les musiciens du village, depuis la maison de la mariée, décorée et enrubannée,vers la mairie puis l'église. Sur le chemin, parfois, on trouve en travers de la route, un ruban tendu, le "barrage". Les garçons du pays signifient ainsi leur déplaisir de voir partir une bonne camarade. Le marié devra alors couper le ruban et donner quelques écus.

 

Le mariage en Savoie...us et coutumes du temps jadis

Arrivés à la maison du jeune homme, les époux sont accueillis par la belle-mère qui remet symboliquement à la mariée, sur le pas de la porte, la "poche" - louche de bois, le "feuda" - tablier - soulignant ainsi les nouvelles attibutions de la jeune femme.

Si la belle-mère y ajoute la clé, cela signifie qu'elle laissera la bru devenir maîtresse de maison.

Mais gare, elle peut aussi lui donner un seau et un balai !

Partager cet article

Repost 0

Noé dans les Alpes

Publié le par Janick

Certains diront que l'arche de Noé resta accroché à la Dent du Chat, en Savoie, d'autres prétendent plus sur l'arête du Nivolet, mais l'Arche est assez immense pour que la proue donnât sur la Dent du Chat, et son arrière sur le Nivolet, au dessus d'où se trouve actuellement le Lac du Bourget.

Arche de Noé

Arche de Noé

Dent du Chat

Dent du Chat

Nivolet face à la Dent du Chat

Nivolet face à la Dent du Chat

L'Arche aurait fait chez nous une escale. Voici de que rapporte la tradition.

Noé avait trois fils : Sem, Cham et Japhet, il avait décidé que chacun de ses fils choisirait son lieu de résidence.

Japhet se montra plus pressé d'atterrir. Et voyant ses terres, il s'exclama que là serait son domaine. Le pauvre Noé eut beaucoup de chagrin de laisser son fils, mais il savait qu'ils avaient été sauvés pour repeupler le Monde. Ainsi, il accepta sa décision. On dit qu'ils prirent pied sur le Mont Revard, au-dessus d'Aix-les-Bains en Savoie, la végétation commençait à s'y révéler.

 

Mont Revard au-dessus d'Aix-les-Bains

Mont Revard au-dessus d'Aix-les-Bains

Il fut donc procédé au dénombrement des animaux, non sans mal avec ses frères.

Japhet eut sa part de chevaux, de boeufs, de vaches, de moutons, de chats, de chiens, de serpents, de couleuvres, d'araignées, de rats... il eût des mulets capables d'avancer, un pied sur la montagne à pic, l'autre dans le vide...il eût aussi des chamois, ainsi que des marmottes....enfin il reçut un splendide couple d'aigles royaux.

Puis Noé lui ayant donné sa bénédiction, prononça :

- Que soit donc ici, le point de départ de ta race mais que les rameaux puissent s'étendre au Nord, au Sud, à l'Est et à l'Ouest.

Et Japhet et sa femme, entourés de leurs propos, aimerait sur l'un des points du Monde tandis que s'éloignait l'Arche.

Noé et ses fils

Noé et ses fils

Le ménage eut pour fils : Gomer, Magag, Maddi, Javan, Tubol, Meschec et Tiras.

Les six quittèrent tôt le foyer familial pour faire souche à leur tour....

Tiras mourut dans nos montagnes où, peu à peu, le nom de ses descendants subi une double altération. Il devint Tiraz ou Tiroz.

Puis, l'ultime syllabe az ou oz demeura seule, précédée d'une ou deux autres qui varièrent, pour distinguer entre elles les nombreuses ramifications de la pospérité de Japhet.

Tous les savoyards dont le nom se termine en oz ou az sont donc assurés qu'ils descendent directement du benjamin de Noé....

D'après Contes et Légendes de Savoie de Jean Portail

Noé dans les Alpes

Partager cet article

Repost 0

Histoires de revenantes au bord de nos routes....

Publié le par Janick

Peut-être vous arrive t'il de parcourir la fameuse RD1212.

Cette route est bien connu pour être la plus chère de France. On ne compte plus les crues, éboulements, qui la détériore depuis son ouverture en 1886....

Peut être que ce jour où vous parcourrez cette route, une jeune motarde à la chevelure rousse fera de l'autostop, dans la direction de Megève...

Si vous vous arrêtez, et que vous la faite monter dans votre voiture, vous aurez à peine le temps de voir son visage. Elle disparaitra aussitôt et tout le paysage de votre vitre arrière s'effacera dans la brume....

Histoires de revenantes au bord de nos routes....

Une autre légende dit qu'elle ferait de l'autostop plus loin, monterait à bord du véhicule, et en arrivant sur les lieux de son accident, elle pousse un cri effrayant et disparaît aussitôt....

Une autre légende nous amène à Chapareillan, en Isère, sur l'ancienne route nationale 90.

 

Chapareillan

Chapareillan

On dit qu'un médecin prit en stop une jeune fille taciturne. Arrivés près d'un pont, elle était prise d'une grande frayeur. Le médecin la déposa un peu plus loin, à un lieu qui serait le domicile de ses parents. Il pleut fort, l'homme lui prêta son parapluie. Ne la voyant pas revenir pour lui rendre son bien, il alla jusqu'à la maison de ses parents.

Le père et la mère de cette jeune fille apprirent au médecin que celle-ci était morte, un an plus tôt, près de ce pont, dans un accident de moto.

La route est dangereuse, particulièrement en Savoie. Soyez prudent, il se peut que vous croisiez sur votre itinéraire une des malheureuses victimes hantant le lieu afin de vous prévenir du danger....

Michèle Brocard-Plaut "Diablerie et Sorcellerie en Savoie"

Partager cet article

Repost 0

Michka

Publié le par Janick

Michka est un petit ourson de mon enfance.

Michka s'en allait dans la neige en tapant des talons.

Il était parti de chez lui de matin-là, comme le jour commençait de blanchir la fenêtre ; de chez lui de la maison de sa jeune maitresse qui était une petite fille impérieuse et maussade.

Lui, c'était un petit ours...en peluche.

Avec le dessous des pattes en velours rose, deux boutons de bottine à la place des yeux,  trois points de laine à la place du nez.

 

 

Michka

En se réveillant, il s'était senti tout triste

Elisabeth n'était pas gentille; il lui fallait 25 joujoux à la fois pour l'amuser.

-  J'en ai assez d'être un jouet ici, grognait Michka en se frottant les yeux de ses poingts. Je suis un ours, après tout ! Je veux aller me promener tout seul et faire ce qui me plaît, sans obéir aux caprices d'une méchante petite fille.

Michka s'était sauvé en passant par la chatière.

Maintenant, il s'en allait dans la neige.....

Après avoir croisé un roitelet, mangé un pot de miel q'une paysanne avait perdu sans doute au retour du marché, Micka eût envie d'aller faire une sieste en haut d'un arbre.

MichkaMichka

Il grimpa donc, s'installa dans les branches et dormit pour de bon.

Quand il se réveilla c'était presque le soir....

Il entendit deux oies sauvages causer :

"C'est le soir de Noël ! C'est ce soir que chacun doit faire une bonne action, que chacun doit aider son semblable, secourir les  malheureux, réparer les injustices !"

Michka repartit dans la neige cherchant une bonne action à faire....

Soudain il entendit des grelots. C'était un traîneau, tiré par un renne.

 

Michka

Sur le taîneau, il y avait un grand sac. C'était le Renne de Noël qui faisait sa distribution.

- Grimpe vite, dit le Renne à Michka, tu m'aideras....

A chaque village, à chaque maison, le Renne s'arrêtait et Michka, entrant à pas de loup, mettait dans la cheminée des jouets.

Michka s'amusait comme un fou.

De temps en temps, cependant, il pensait :

- Et ma bonne action, dans tout ça ?

On arriva à la dernière maison, une cabane misérable à la lisière d'un bois.

- Oh, gémit le Renne, il n'y a plus rien dans le sac.

Dans cette cabane il y avait un petit garçon malade.

 

MichkaMichka

Le Renne regardait Michka.

Alors Michka fit un soupir, pour faire sa bonne action de Noël, entra dans la cabane, s'assit dans une des bottes, attendit le matin.....

Tiré de l'album du Père Castor - Conte de Marie Colmont - dessins de F. Rojankovsky

Michka

Partager cet article

Repost 0

La Martine des morts

Publié le par Janick

Une toute petite histoire.

Nous partons à Saint Martin de Bellevile, en Tarentaise (Savoie).

 

Saint Martin de Belleville

Saint Martin de Belleville

On raconte qu'au début du XXème siècle, une femme de Villarenger partait la nuit en procession avec les morts, au Dailla, un montagne située au-dessus du hameau de la Gite, un lieu qui, à l'époque, était habité toute l'année.

Dailla

Dailla

Un jour, elle était allée chez des gens du hameau et leur a dit :

- Les Gros Rouge d'Orléans est mort.

Le Gros rouge était le surnom d'un membre de la famille qui habitait effectivement cette ville.

Quelques jours après, un courrier arrive pour annoncer le décès de cet homme.

La "Martine" avait rencontré le Gros Rouge lors d'une nuit à la procession des morts.....

(Savoie mystérieuse et légendaire)

 

Partager cet article

Repost 0

La clé de Saint Guérin

Publié le par Janick

Un objet fait partie d'une dévotion populaire.

Il s'agit de la clé de Saint Guérin.

La réplique appelée "clé de Saint Guérin" est constituée de la ceinture trouvée, selon la tradition, sur le corps de Guérin à sa mort.

Seul l'étui épousant vaguement les formes de ces deux crochets de fer lui donne son nom.

Saint Guérin

Saint Guérin

La clé de Saint Guérin fut dotée d'un pouvoir miraculeux et extraordinaire. Elle servit pour la protection des animaux. Les montagnards la demandaient de partout.

Elle allait ainsi du Mont d'Ollon (Aigle Suisse) jusqu'à Sallanches (Savoie).

 

Mont d'Ollon

Mont d'Ollon

Salanches

Salanches

François de Sales portait une réplique qu'il apposait sur les animaux malades. Le nombre des animaux amené à la porte de l'abbaye le 28 août, écrit le chanoine Gonthier, augmentant de jour en jour.

Dom Antoine de Savoie, abbé d'Aulps, à la prière des habitants de la vallée, demanda et obtint du duc Charles-Emmanuel II la création d'une foire franche à Aulps pour le lendemain de la fête (en 1626).

 

 

 

Saint Jean d'Aulps

Saint Jean d'Aulps

Saint François de Sales

Saint François de Sales

Récemment encore, on bénissait les chevaux le 28 août. On bénissait aussi le sel destiné aux troupeaux.

Les jeunes filles qui voulaient se marier venaient faire leurs dévotions et les femmes qui désiraient un enfant se rendaient à pied à Saint Jean d'Aulps pour qu'on applique la clé sur leur ventre.

 

Saint Guérin

Saint Guérin

Partager cet article

Repost 0

Les fées essayent de "faire leur beurre"

Publié le par Janick

Nous sommes vers Annecy en Haute Savoie.

La colline De Duingt semble s'avancer dans le lac d'Annecy, comme si son but serait de regagner l'autre rive.

La presqu'île qui la termine possède un ancien château féodal. A distance, un petit îlot, qui fait surface parfois quand le niveau d'eau s'abaisse, que l'on nomme "le roselet", a la réputation d'avoir été le lieu où les fées exerçaient une activité.

Mais celles-ci ne la faisaeint pas pour  rien....

Duingt et son château médiéval

Duingt et son château médiéval

Les fées auraient planté tout une ligne de pilotis sur la largeur du détroit, afin de créer une liaison entre Duingt et Talloires. Mais ce pont resta inachevé.

Talloires et au fond vous apercevez Duingt

Talloires et au fond vous apercevez Duingt

Le seigneur de Duingt se trouvait dans l'impossibilité de payer le travail qu'elles fournissaient. Que demandaient t'elles ? de l'or ? des bijoux ? des terres ?

Si seulement, elles ne voulaient être payées qu'en beurre et en sel... Ce qui devait être hors de prix à l'époque pour ne pouvoir assurer cette demande  qui de nos jours nous paraît si simple à avoir...

Pour cela, elles quittèrent ce lieu et n'achevèrent jamais cette infrastruture....

On attribuait aussi ces pilotis aux Romains qui auraient projetés de créer un pont entre Duingt et la rive opposée afin de faire passer une liaison entre Faverges et Bonneville.

Mais cela reste une légende, rien des faits historiques.

D'après Anthony Dessaix

Les fées essayent de "faire leur beurre"

Partager cet article

Repost 0

Le revenant de la croix du Rondeau

Publié le par Janick

Nous sommes à Aix-les-Bains en Savoie.

 

Aix-les-Bains

Aix-les-Bains

Ce qui est actuellement l'avenue du Grand Port fut signalé d'une croix au lieu-dit "le Rondeau".

 

avenue du grand port et rond point du Rondeauavenue du grand port et rond point du Rondeau

avenue du grand port et rond point du Rondeau

Cette croix fait l'objet d'un pélerinage d'un capucin qui revient chaque soir.

On dit qu'il passe un moment agenouillé pieusement, qu'il prend le même chemin, et disparait au même endroit.

Personne n'a jamais vu son visage, la nuit et son capuchon ne permettant pas de distinguer celle-ci.

 

Le revenant de la croix du Rondeau

Mais un jour, un groupe de personne alla à la rencontre de ce capucin afin de percer le mystère.

Le capucin se leva, se tourna de leur côté, et laissa tomber son capuchon. Il montra à nu un cou sans tête.

On dit qu'en se rendant la nuit près de cette croix, si vous vous agenouillez devant en posant une question après une courte prière, une voix d'outre tombe vous répondra à minuit précise...

(Diableries et Sorcelleries en Savoie)

 

Partager cet article

Repost 0

La femme en noir...avec des pieds de cochon

Publié le par Janick

Nous sommes à la montagne de la Plagne de Champagny, en Savoie, un jour de septembre, la neige commence à tomber.

la Plagne de Champagny

la Plagne de Champagny

A ce lieu il pouvait y avoir 350 bêtes pour la fabrication du fromage.

Le gouverneur - homme qui affine et soigne les fromages - voit passer une femme toute vêtue de noir sur le sentier qui monte au col du Palet.

col du Palet

col du Palet

Ayant pitié, il l'appelle en lui disant :

"Venez vous chauffer dans mon chalet, vous n'allez pas grimper au col par ce temps !"

Elle ne répondait pas mais elle se dirigea vers lui, il comprit qu'elle accepta de venir se réchauffer.

Elle était assise, n'ouvrait pas la bouche, pendant que lui, tenait la conversation afin de briser ce silence.

Il lui avait rempli de lait une "gamelle de montagne" (en fer) pour la restaurer, mais elle n'y toucha pas.

En se baissant afin de mettre du bois dans le feu, il vit qu'elle avait des pieds de cochon.

La femme en noir...avec des pieds de cochon

"Ca ne va pas cette affaire là"

Il est sorti, et gagna rapidement le plus proche village habité toute l'année, le Laisonnay.

le Laisonnay

le Laisonnay

Le lendemain, il remonta accompagné au chalet, mais aucune trace de cette femme, le lait qu'il lui avait laissé était intact.

Charles Joisten "Etres fantastiques de la Savoie" 

Partager cet article

Repost 0

La légende d'un femme amoureuse

Publié le par Janick

Nous sommes sur les rives nord du Lac du Bourget en Savoie, plus précisément au canal de Savières.

La légende d'un femme amoureuse

Chanaz est considérée comme la petite Venise de la Savoie.

On sait depuis quand son canal a permis le transport d'Hommes et de marchandises.

La légende d'un femme amoureuse
La légende d'un femme amoureuse

Une légende raconte qu'il fût creusé en une nuit par une demoiselle de Châtillon nommée Xavière, amoureuse d'un gentilhomme du Bugey, afin qu'il puisse venir en bâteau plus facilement, et réduire les distances entre leurs deux châteaux.

Nous recherchons la descendance de cette femme pouvant creuser quatre kilomètres en une nuit, si elle possède ce don....

(Savoie mystérieuse et légendaire)

La légende d'un femme amoureuse

Partager cet article

Repost 0

1 2 > >>