Pas tant de potin...

Publié le par Janick

Chaque fois que Nasreddin Hodja et sa femme s'en allaient à la rivière pour laver leur linge, il se mettait à pleuvoir.

Lassé, il dit à sa femme :

- J'ai trouvé une solution. Quand il fera beau, tu me feras un signe. J'irais aussitôt acheter un savon chez le droguiste, et sans rien dire, nous irons à la rivière.

Par un beau jour, sa femme lui fit signe, et comme convenu, il courut chez le droguiste, acheta un savon, et juste au moment où il sortait, un grand éclair suivi d'un gros coup de tonnerre éclata. Il cacha le savon dans sa poche, et levant les yeux au ciel :

- Ce n'est pas la peine de faire tant de potin, nous n'allons pas à la lessive.                                       

 

Pas tant de potin...

Commenter cet article