Les fagots de bois

Publié le par Janick

Encore un histoire du curé de Brizon, Haute-Savoie.

Un villageois alla se confesser après avoir volé du bois. Il reconnait avoir dérobé cent fê d’boué (fagots de bois). Sortant du confessionnal, il se dirigea vers sa femme et lui dit :
- Vite, vite, d’é-z-u l’absolution pé cen ; d’en avais prê cinquanta. Allin vit’prendre lou cinquanta otre !
(Vite, vite, j’ai eu l’absolution pour cent fagots de bois ; j’en avais pris cinquante. Allons vite prendre les cinquante autre)

                                                 Image associée

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article