Tradition des bugnes à Mardi Gras en Savoie

Publié le par Janick

Si vous cherchez une date fixe pour Mardi Gras, c'est perdu d'avance car elle change chaque année ! Elle se base sur celle de Pâques, variant elle aussi en fonction du cycle lunaire. Tantôt en février, tantôt en mars, c'est à chaque fois la surprise ! En 2017 elle a été fixée au  mardi 28 février.

Mais d’où viennent les bugnes, ces petits beignets que l’on déguste à Mardi Gras.

                                         Résultat de recherche d'images

Les bugnes sont originellement une spécialité culinaire du duché de Savoie, qui a fini par s'étendre jusqu'au centre-est de la France (qu'on retrouve principalement dans la zone de locution de l'arpitan, notamment Lyon, la Vallée du Rhône, Saint-Étienne et en Franche-Comté). Il s'agit d'une petite pâtisserie de la famille des beignets.

Le mot bugne est la francisation du terme arpitan bunyi (féminin) et désigne justement le beignet. Les deux mots ont une origine identique, mais le traitement par chacune des langues (à savoir l'arpitan et le français) s'est fait différemment.

La fête avait pour habitude de rassembler beaucoup de monde. Il fallait donc non seulement préparer des pâtisseries rapidement et de bon marché mais également faire en sorte que les réserves d'oeufs, beurre et huile soient épuisées avant la période de Jeûne. C'est ainsi que les crêpes et beignets ont trouvé leur place lors de cette fête ! Certaines pâtisseries similaires firent aussi leur apparition comme les merveilles (ou ganses) en Haute-Savoie ou bognettes en Savoie.

La bognette est faite d’une pâte ferme et sucrée, découpée en lanières, fendues à certains endroits et tortillées de diverses manières.

Bugnes lyonnaises craquantes

Les merveilles, quant à elles, sont des bugnes croustillantes mais moins sèches que les bognettes.                     Merveilles d autrefois

 

Commenter cet article