La dame du Val de Fier

Publié le par Janick

Quelle est cette étrange femme?

                                Afficher l'image d'origine    

La Dame était en réalité le chef d'une bande de voleurs, dépouillant les voyageurs, et jetant les cadavres de ces pauvres étrangers dans les eaux tumultueuses du Fier, là où on ne les retrouveraient jamais.

Val de Fier - Haute Savoie

Val de Fier - Haute Savoie

Les gens du village n'avaient pas de preuve de ses crimes, mais sa grande richesse dont elle était fière ne laissait pas de doute. Elle avait une horreur des prêtres et des religieux, de ce fait on disait que c'était une sorcière.

Or un jour une terrible maladie décima la population sur Saint-André, la peste noire. L'épidémie se répandait dans la région, la Dame effrayée à l'idée de mourir réunit ses brigands pour leurs faire construire une maison dans les gorges, à l'abri de tous, pour s'y réfugier. Elle fut construite en quelques jours à peine. Les voleurs continuaient leurs basses besognes sur les chemins et enrichissaient la Dame bien protégée sur le roc. Les trésors s'amassaient, mais la répartition n'était pas équitable si bien qu'un jour, ses serviteurs se révoltèrent pour exiger une plus grosse part du butin et la menaçant de lui faire subir le même sort qu'à ces pauvres voyageurs au fond du Fier.

                                       Afficher l'image d'origine

Elle décida d'appeler son protecteur qui saurait combattre ses ennemis, mais avant promit aux brigands de remettre la moitié de ses biens le jour suivant.

Dans la nuit, elle appela le Diable, toujours prêt à rendre service à des âmes sombres comme la sienne. Il lui garantit de la sortir de ce mauvais pas et de sauver ces richesses, mais elle devrait se soumettre à toutes ses volontés. L'affaire conclue, elle demanda asile au démon pour elle et ses trésors dans une des grottes du ravin. Satan l'entraîna dans un endroit totalement impraticable, si sauvage et perdu que nul ne pourrait la retrouver.

                 Afficher l'image d'origine

Elle y vit toujours baignant dans son or pour l'éternité. Mais certaines nuits, pour obéir à son maître, elle rode sur les routes habillée d'une longue robe blanche, un sac d'argent, les cheveux flottant dans l'air. Elle parait inoffensive; mais chaque rocher qu'elle touche se crevasse, chaque buisson roussi à l'effleurement de sa tenue. Quand le tonnerre gronde, que les éclairs illuminent cette étroite vallée, on la voit parfois, lumineuse, avec des griffes, ses yeux étincelants dans la nuit, un ricanement effrayant se mélangeant au mugissement du vent...

Fuyez !!! Car c'est les âmes qu'elle détrousse maintenant, pour le compte de Satan ! Il ne faut pas la regarder, il faut fuir en détournant la tête.

Ceux qui ont eu le malheur de se laisser guider par la curiosité et l'on suivi ne sont jamais revenus, sans doute entraînés dans cette mystérieuse grotte au fond des gorges....

La dame du Val de Fier

Commenter cet article