Les premières classes de neige

Publié le par Janick

Une classe de neige est un voyage et un séjour à la montagne organisés par une école durant le temps scolaire, les jeunes élèves continuant à suivre des cours traditionnels tout en découvrant le milieu et en pratiquant les sports d’hiver.

Afficher l'image d'origine

Elles existent depuis 1950. Depuis, plusieurs générations se sont succédé dans les centres de vacances savoyards.

Tout commence en 1950. La première expérience de classe de neige doit son existence à une institutrice du cours privé Victor Hugo à Paris. Avec l’aval du directeur, elle emmène sa classe à Praz-sur-Arly en Haute-Savoie, au chalet des Bambinos.

Située en Haute-Savoie, dans le Val d'Arly, entre Megève et Flumet, à deux pas du Mont-Blanc, du Beaufortain et des Aravis, la station de ski de Praz sur Arly est implantée à 1035 m d’altitude et connectée à l’Espace Diamant et ses 192 km de pistes.

Afficher l'image d'origine

                                              Praz-sur-Arly

Dès 1953, sous l’impulsion de Max Fourestier, alors médecin chef des écoles de Vanves, l’Education nationale officialise le concept ; cela permet à d’autres classes de partir. Appelé mi-temps pédagogique, il a pour objectif de transplanter la classe à la montagne...

                         

Les classes de neige connaissent un âge d’or entre 1970 et 1995 - elles vont même jusqu'à inspirer le cinéaste Claude Miller, avec son film  « La classe de neige » (1998).

                                         Afficher l'image d'origine

 Elles finissent par tomber dans la désuétude. Car pour faire partir une classe, il faut des enseignants motivés, et ceux-ci sont de plus en plus rebutés par l’investissement personnel et le coût financier qu’impliquent ces séjours. Chiffre significatif : en 15 ans, le nombre de nuitées dans les centres de vacances de Haute-Savoie a chuté de 40%. C’est pourtant le premier département d’accueil du tourisme en montagne pour les enfants.

Publié dans Histoires vraies

Commenter cet article