Le bon Dieu du Darbel

Publié le par Janick

Notre histoire nous emmène dans la vallée de la Tarentaise, à Bellentre.

                          Afficher l'image d'origine

La “Montagne de La Plagne”, petit coin de la Tarentaise, se trouve sur le territoire de quatre communes : Aime, le chef-lieu du canton, Macôt, Longefoy et Bellentre. 

  
 

Le bon Dieu du Darbel

Un conflit sur la propriété d'une source, la Dhuy, à la frontière des deux communes, divise les habitants à ceux de Macôt, le voisin. On raconte que des procès ont été menés, sans pouvoir déterminer qui en était le propriétaire.

 

Le bon Dieu du Darbel

Un jour, les habitants de ces deux villages décidèrent de mettre fin une bonne fois pour toute en se rendant en procession à la source et de demander à Dieu de trancher sur ce conflit. Mais à Bellentre, on compta forcer le destin.

Les gens du village envoyèrent avant les autres un homme qui alla se cacher près de la source, dans un tronc de sapin creux, en patois, un darbel. Lorsque la procession arriva sur place, maires et curés en tête, l'un des hommes d'église posa solennellement cette question:

- A qui est l'eau de la Dhuy?

Un voix semblant provenir de nul part répondit:

- Elle est à Bellentre !

Telle était la volonté de Dieu, on ne pouvait contester sa volonté. Depuis, grâce à ce bon Dieu de Darbel, la Dhuy alimente la commune de Bellentre.

                     Afficher l'image d'origine

Commenter cet article