L'ermitage de Saint Rupert

Publié le par Janick

Je vous emmène dans notre belle Savoie et plus précisément en Tarentaise.

             Vue de la vallée depuis les hauts de Peisey-Nancroix.

 Bien haut dans la montagne au-dessus d’Albertville, il y a l'ermitage de saint Rupert. Le col étroit qui porte le même nom est presque toujours couvert de neige, et de grands rochers nus donnent à ce passage un aspect désolé. C'est ici que le saint était venu vivre, tout près d'une source qui possède une puissance de guérison merveilleuse.

                                 Afficher l'image d'origine

Mais la vertu de l'eau n'est rien à côté de celle des clochettes de l'ermitage. Dès que s'approche un orage, elles se mettent à sonner d'elles-mêmes et aussitôt l'orage se détourne ; si un enfant s'est égaré, elles sonnent jusqu'à ce qu'il ait retrouvé son chemin et soit rentré chez lui. Bien mieux, leur son argentin fait repentir les pécheurs les plus endurcis et leur fait reprendre une vie convenable.

Afficher l'image d'origine

Par ailleurs, dans le torrent qui coule tout proche vivait autrefois une fée d'une beauté remarquable ; toutes les fois que des passants se trouvaient en danger, elle agitait aussitôt une sonnette, qui guidait les égarés et leur indiquait le chemin de leur maison.

                                              Afficher l'image d'origine 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article