Le miracle des roses

Publié le par Janick

Aujourd'hui, je vous emmène à La Voulte sur Rhône, dans le nord de l'Ardèche.       Afficher l'image d'origine       

On raconte qu'un soir d'hiver, on vint apprendre à la duchesse Marguerite que deux familles du Portalet et du Mirail se mouraient de faim et de froid. Sans hésiter elle se rendit à l'office, prît quelques provisions et s'en alla les porter aux pauvres. D'après un portrait de Rubens (vers 1610)

Elle descendit l'escalier, et au moment de franchir la porte de la tour par où Marguerite sortait sans être vue pour distribuer elle-même aux malheureux ses aumônes, un obstacle imprévu se dressa devant elle.

Le duc de Ventadour, était là, debout, devant elle. L'intendant du château l'avait prévenu contre la duchesse qui, disait-il, "menaçait d'une ruine prochaine la fortune du duc par la prodigalité irréfléchie de ses aumônes."

 

 

                                        Afficher l'image d'origine

" Quelle raison si puissante a pu vous engager à sortir à une pareille heure, et que portez-vous là, caché dans le fond de cette corbeille ?…"
" - Grâce, monseigneur!…répondit-elle en se jetant à ses pieds, ils sont si pauvres et si malheureux !…"


Ce faisant, elle enleva le linge qui recouvrait le panier et laissa apercevoir au fond, au lieu des provisions qu'elle y avait déposées, une magnifique gerbe de roses fraîches, vermeilles. Le miracle était évident, on était alors dans les jours les plus rigoureux du mois de janvier, et seul le mois de mai eût pu produire d'aussi belles fleurs. 

                                                                 Afficher l'image d'origine

Publié dans Légendes d'Ardèche

Commenter cet article