La Vierge noire miraculeuse des Voirons

Publié le par Janick

Je vous emmène aux Voirons, montagne des Préalpes en Haute-Savoie.

Afficher l'image d'origine

Peu de temps après que l'évêque de Genève fit détruire le temple de Vénus qui se dressait sur le sommet de la montagne des Voirons, un énorme sanglier diabolique ravagea la contrée.

 

 

 

Il s'attaqua un jour au sire Amédée de Langin qui, pendant qu'il luttait contre l'animal, fit le voeu, s'il s'en sortait sain et sauf, d'élever, en ce lieu, un oratoire. Victorieux, il respecta son voeu et plaça dans la chapelle une Vierge noire qu'un croisé savoyard avait rapporté d'Orient. Afficher l'image d'origine

Notre-Dame-des-Voirons attira de nombreux pèlerins. Mais en 1536, quand les Bernois saccagèrent le Chablais, brûlèrent les couvents, pillèrent les monastères, un homme du pays se rendit à la chapelle des Voirons et y renversa la statue de la Vierge.

 

Afficher l'image d'origine

 

 

 

 

Il lui passa une corde au cou et la traîna à terre.

Après un court trajet, au milieu d'une prairie, l'homme sentit une forte résistance et dut s'arrêter, il tourna la tête et vit que la statue s'était d'elle-même redressée. L'homme ne put jamais tourner à nouveau la tête : il devint "le chef d'une longue lignée qui n'est pas près de s'éteindre et dont chaque membre a le cou tordu". Ses descendants, surnommés "Cous Tordus", existaient encore au XIXème siècle : la statue se replaça d'elle-même sur l'autel.

 

 

Durant un hiver particulièrement rude, un frère resta seul, sans pain, sans feu, pour garder l'ermitage des Voirons. Le diable en profita pour lui faire subir une série de tentations : le frère triompha de l'esprit du mal. En août 1769, le monastère brûla. Les ermites se retirèrent à Annecy. Miraculeusement, la Vierge noire échappa au feu et elle fut accueillie dans l'église de Boëge. les voirons

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article