Le bon docteur Caron

Publié le par Janick

La chapelle de Trachin a échappé à tous les outrages infligés aux églises ou couvents d’Annonay (nord Ardèche) pendant les Guerres de Religion. Histoire ou légende selon l’inclinaison de votre cœur, voici une bien belle explication à ce miracle.

                                     Afficher l'image d'origine

                                                   Annonay

A l’époque des guerres de religion, au cours d’un assaut, un chef protestant est grièvement blessé au pied des remparts. La plaie est profonde… au bout de quelques heures, l’infection gagne et la douleur devient insupportable. Les médecins présents, malgré tout leur savoir, se déclarent impuissants à soulager leur patient. Il doit se mettre en paix avec sa conscience et se préparer au trépas.

                                      Afficher l'image d'origine

Mais l’homme ne l’entend pas de cette oreille. Il appelle son plus dévoué compagnon et lui dit :

- « Va me chercher Caron. Lui, saura me guérir. »

Caron est un médecin d’Annonay dont la réputation s’étend bien au-delà des limites de la ville et les malades viennent de loin pour le consulter… dans les cas désespérés. Mais Caron est catholique… la mission est délicate…

     Eglise Notre-Dame et chapelle de Trachin: Eglise Notre-Dame et chapelle de Trachin:

Le célèbre médecin réfléchit quelques instants… Il a prêté le serment d’Hippocrate, il se doit de porter secours à quiconque mais il déclare au soldat :

- « Et bien soit. J’irai soigner ton capitaine mais à une seule condition… il doit jurer sur son honneur de protéger la chapelle de Trachin. »

                Afficher l'image d'origine

Voilà, pour sûr, un marché bien honnête ! La mort est redoutable… alors le Huguenot promet. 

Quelques jours plus tard, grâce à l’habilité de Caron, la blessure, proprement désinfectée, se referme.

Notre capitaine était homme de parole. Trachin a survécu aux guerres de religion.

                                            Afficher l'image d'origine

Publié dans Légendes d'Ardèche

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article