La possédée de Mathay

Publié le par Janick

Mathay - commune du Doubs en région Franche-Comté -  figure parmi les villages  où la répression des sorcières a laissé des traces. Le village passe en effet pour un repère de sorciers : de nombreux procès en sorcellerie ont été organisés entre 1434 et 1667. : paysans, commerçants, artisans, bourgeois,  toutes lescouches sociales ont été touchées.

Mathay

Mathay

Les habitants du pays de Montbéliard et de Belfort chantaient d'ailleurs :

Ai Mandeure

Lo diale y puère

Ai Mathay 

Lo diale s'y plait

Traduction :

A Mandeure

Le diable y pleure

A Mathay

Le diable s'y plait

 

La possédée de Mathay

L'histoire la plus significative est celle de " la possédée de Mathay".

Elle remonte à la période révoltutionnaire durant laquelle une femme du village a dû être exorcisée. Chauqe  semaine, elle venait assister à la messe du dimanche, mais elle quittait les lieux lors du sermon du curé. Un prêtre se rendit chez elle pour l'exorciser. Dès qu'il eut terminé, la femme fut prise de convulsions et vomit des fourmis maudites, qu'on brûla : c'était le diable qu'elle avait éjecté.

La possédée de Mathay

Elle sera épargnée et aura plus de chance que les habitants de Quingey, où une quinzaine de personnes ont été condamnées à mort pour sorcellerie et brûlées entre 1657 et 1660.

La possédée de Mathay

Le village est d'ailleurs au coeur de la répression et de la chasse aux sorcières en Franche-Comté.

Au total, ce sont 277 sorcières et 136 sorciers qui périrent sur le bûche dans la région.

La Gazette de Besançon.

La possédée de Mathay

Commenter cet article