Jeteuse de sort ou prophétesse

Publié le par Janick

En  1847, une laitière, bonne et simple dauphinoise de la province romaine allobroge, où le sang italien est combiné avec du sang crétois, bavardait avec une domestique de Lyon :

- Il paraît, mademoiselle, que les pauvres gens vont avoir bien de la peine à vivre ! Le blé est cher, les pommes de terre vont se gâter.

 

Jeteuse de sort ou prophétesse

- Pourquoi se gâteraient-elles ? Rien  ne l'annonce encore.

- Vous verrez que l'année va être mauvaise. On ne parle que de cela chez nous. Ecoutez voir ce qui vient d'arriver à deux voituriers cette semaine. Ils avaient emprunté la route qui va de Lyon à Grenoble. Ils allaient quitté la Guillotière depuis un peu plus d'une heure quand une  vieille femme, sur le bord du chemin, demanda au premier conducteur de bien vouloir lui faire une place à côté de lui sur le siège. "Y a pas de place !" lui lança-t-il d'un ton dur.

Sans insister, la vieille femme attendit l'arrivée du deuxième chariot et posa la même question au conducteur.

- C'est que je suis bien chargé... Mais, vous ne devez pas perser  bien lourd et il ne sera pas dit que j'aurai préféré ma bête plutôt qu'une chrétienne : allez, montez à ma place, et moi j'irai à pied.

 

                 Afficher l'image d'origine

Elle s'assit sur le siège, et le dialogue se poursuit.

- Voyez les beaux épis, les belles récoltes qui se préparent, l'année sera excellente, ou nous nous serons bien tropés.

- Ce blé ne rendra pas : l'année sera plus dure que celle que nous venons de traverser. Les pommes de terre ne vaudront rien, et les malheureux auront encore à souffrir.

- Que racontez-vous là, la vieille ? des sornettes ?

- Point du tout. Je ne fais que dire la vérité. Aussi vrai que votre collègue, qui vous précède, est maintenant mort sur son chariot !

La femme paraissait si sûre d'elle, elle s'exprimait avec un tel sérieux, que le charretier se mit à courir en direction du premier chariot. La femme n'avait pas menti, son collègue était bien mort, tassé sur son siège. Après s'en être assuré et avoir entravé le cheval, il revint vers son véhicule, mais n'y trouva pas la vieille femme. Il eut beau chercher, appeler, elle avait disparu.

                                          Soeur de la Nuit Jeteuse de Sort

Contes et légendes de Savoie - Monique de Huertas

 

Commenter cet article