Des amateurs de sérac

Publié le par Janick

Le sérac est un fromage savoyard de lait de vache, de couleur blanche se présentant sous forme carrée ou arrondie - pâte fraîche et molle sans croûte de goût un peu relevé.

A la fin de l'automne, quand les alpages sont redevenus déserts, quand les sommets sont déjà recouverts d'une légère couche de neige, quand l'air ne retentit plus du son des clarines, c'est l'époque où les chasseurs de chamois, de marmottes ou de coq de bruyère, ont l'habitude de rester coucher dans un arbé de la montagne de Chappuis-Ferran, situé à une altitude de 1863 mètres, au-dessus du hameau de Morel.

Des amateurs de sérac

Un chasseur de l'endroit s'arrêta dans cet arbé et, grâce aux bûches laissées à l'usage des chasseurs de passage, il alluma un bon feu pour se réchauffer. Il prit soin de barricader la porte avec une grosse souche en se disant : "Quand le diable y serait, personne ne peut entrer !"

A peine avait-il formulé cette pensée que la porte s'ouvrit sous l'action d'une violente poussée, renversant la souche comme si c'était une brindille. Un inconnu entra et, sans un mot, vint s'asseoir à côté du chasseur, près du feu. Il était revêtu d'une longue robe noire, qui ressemblait à une soutane.

 

 

Des amateurs de sérac

Au bout d'un moment, le chasseur se laissa pour attiser le feu et cette position lui permit d'apercevoir "tout plein de pattes de chat".

Des amateurs de sérac

"C'est point naturel ça !" se dit le chasseur.

Peut après, le diable - car à n'en pas douter, il ne pouvait s'agir que de lui ! - se leva et s'en fut sans avoir prononcé un seul mot.

Soulagé par ce départ, le chasseur pensa : "Hé bé, maintenant, faut aller me coucher." Il grimpa sur les plaches qui se trouvaient au-dessus de lui et ne tarda pas à s'endormir sur un tas de blaches, sortes de laîches des marais servant souvent de couches aux montagnards.

 

laîches des marais

laîches des marais

Vers minuit, il est soudain réveillé par le bruit des sonnailles d'un troupeau de vaches : "Bling, bling, bling !" accompagnées de meuglements tornitruants, et de quelques jurons bien sentis, lancés par des vachers qui, d'après le chasseur, se mirent à traire les braves bêtes, heureuses d'être soulagées. Puis il entendit :

- Maintenant, on va faire le fromage.

Sérac

Sérac

De sa couche, le chasseur voyait tout par les interstices du plancher. Quand ils eurent fait le fromage, ils commencèrent la fabrication du sérac, le fromage blanc, spécialité des Alpes. Naguère, les montagnards ne mangeaient pour ainsi dire que cela. "Ils n'étaient pas tant bien nourris et tant bien logés en ces temps-là !"

Des amateurs de sérac

Les montagnards mangeaient leur sérac dans leurs gamelles. L'un d'eux fit remarquer :

- Il faudrait en porter à celui qui est là-haut !

En entendant cela, le chasseur fut pris d'une frayeur intense. Il ne souhaitait pas se trouver en face de ces vachers-montagnards qui ne lui paraissaient guère catholiques. A-t-on idée de traire des vaches en pleine nuit ? Ses forces décuplées par la peur lui permirent d'arracher une planche de la cloison. Il sauta en bas, et se mit à courir à toutes jambes en direction deson village, sans prêter attention aux voix qui le rappelaient :

- Retourne ! Il y a encore pour toi !

En dépit de son goût pour le sérac, le chasseur, à qui lapeur donnait des ailes, ne s'arrêta pas de courir avant d'avoir atteint, peu avant l'aube, son chalet de Morel....

chalet Morel

chalet Morel

Ces diables ou diablotins ne paraisent pas trop méchants, puisqu'ils sont prêts à partager leur sérac... Cependant, que serait-il arrivé après au chasseur s'il avait cédé à la gourmandise ?

Contes et légendes de Savoie - Monique de Huertas

Des amateurs de sérac

Commenter cet article