Légende du saut de l'âne

Publié le par Janick

Une nuit, il y a de cela fort longtemps, le Diable voulant s'approprier une âme, poursuivait un pauvre paysan qui, monté sur son petit âne gris, revenait de Sceautres (vers Alba la Romaine).

Sceautres

Sceautres

L'âne était fort agile ; pourtant, malgré toute sa vitesse, le Diable allait l'atteindre.

Légende du saut de l'âne

Arrivé en vue de Rochemaure, la montagne s'entrouvit tout à coup. L'âne, d'un grand élan, sauta l'obstacle, prit pattes de l'autre côté de la faille, sauvant ainsi son maître. Le Diable, lui, fut paraît-il obligé de renoncer ce soir-là à trouver une âme ; en effet le précipice formé tout à coup l'avait arrêté dans sa course et tout au long de son retour chez lui, ne trouva âme qui vive.

Légende du saut de l'âne

A l'abri de Satan et de ses maléfices, le pauvre paysan entra dans l'Eglise Saint-Laurent et remercia le ciel de l'avoir préservé des griffes de Satan.

Jamais plus, il ne revit le Maître des damnés.

Ce sombre précipice, encore de nos jours, vous donne le frisson si, en faisant le tour, vous regardez d'en haut l'endroit où attérit d'un saut miraculeux, ce petit âne gris.

 

Légende du saut de l'âne

Publié dans Légendes d'Ardèche

Commenter cet article