Légende de la rivière Ardèche : 2ième partie

Publié le par Janick

Souvenez-vous : Marie, la vieille tisserande, qui, grace à la fachinière, connut un renouveau de jeunesse et qui sut qu'elle n'aurait plus jamais faim jusqu'à la fin de ses jours....

La ruelle dans laquelle habitait Marie était très étroite. En face de chez Marie la tisseuse vivait Marie la pingre, celle qui aimait bien les sous, celle qui faisait des croche-pattes aux enfants et crevait leur ballon quand il tombait dans son jardin.

Le changement de train de vie de sa voisine l'intrigua. Curieuse, envieuse, elle sortit la tête par la fenêtre, s'étendit, souffla, s'étira. Allongeant le cou, ajustant ses lorgnons, elle compta dans la cuisine  de sa voisine les fromages de chèvres qui s'amoncelaient, les grosses omelettes qui frémissaient.

picodons

picodons

Elle n'en pouvait plus d'envie. Elle s'exclama :

- Dit ! Comment as-tu fait pour devenir aussi riche ?

La brave Marie qui n'était pas secètre révéla toute l'histoire. Ce conte tourna la tête de Marie la pingre.

"Mais si la fachinière l'a rendue riche, elle me rendra riche aussi !"

Le lendemain, elle revêtit sa plus jolie robe afin d'être bien présentable et traversa sans crainte le passage de la fachinière.

 

Ruelle de Balazuc

Ruelle de Balazuc

A peine fut-elle entrée qu'elle entendit une voix rauque lui murmurer : 

"Je lis dans ton coeur, Maire, la première chose que tu feras demain, tu le feras toute la journée et peut-être plus longtemps encore."

Maire ne put s'empêcher de crier victoire.

Légende de la rivière Ardèche : 2ième partie

La journée lui sembla bien longue. Il lui tardait d'être au lendemain. Elle ne cessait de se répéter "Demain, je lèverai la margelle près de la cheminée et je compterai mes sous. J'en aurai, j'en aurai...."

Elle était si fière de son idée que pour l'occasion, elle s'ouvrit une autre bouteille de vin. Et un verre en appelant un autre, grisée par la somme qu'elle comptait amasser, elle ouvrit une autre bouteille.

Légende de la rivière Ardèche : 2ième partie

Le vin est bon mais trois bouteilles, même pour une vieille habituée, ça fait beaucoup !

Le lendemain, lorsqu'elle se réveilla, elle eut si mal à la tête qu'elle se mit à pleruer.

Elle pleurait sans pouvoir s'arrêter.

 

Légende de la rivière Ardèche : 2ième partie

A midi, dans le village, on s'étonna.

- Quel est ce petit ruisseau qui coule ?

- Ouh ! Mais l'eau est fraîche !

- Oui ! C'est bien ! On n'aura plus besoin d'aller au puits !

Mais le soir, c'est une rivière qui coulait au pied du village.

Je ne ments pas ! D'ailleurs, allez à Balazuc, vous verrez au pied du village, cette rivière coule toujours,

c'est l'Ardèche.

vieux conte Ardéchois issu de la tradition orale - conte de Catherine Caillaud

 

Légende de la rivière Ardèche : 2ième partie
Légende de la rivière Ardèche : 2ième partie

Publié dans Légendes d'Ardèche

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article