La raison de ma peine (Turquie)

Publié le par Janick

Après la mort de sa femme, Nasreddin Hodja ne montra pas un grand chagrin, par contre, un peu plus tard, après celle deson âne, il était inconsolable et ne parlait à personne. 

Un jour, un voisin lui dit :

- Hodja, pourquoi es-tu si peiné ? Tu portes un plusgrand deuil pour ton âne que pour ta défeunte femme.

- Ha ! mon ami, si tu connaissaîs la raison de ma peine !

Quand ma femme est morte, vous m'avez dit : "Ne t'en fais pas, tu en trouveras une meilleure, on te remairera vite". Mon âne est mort voilà 15 jours, mais personne n'est venu me dire : "Ne t'en fais pas, on t'en achètera un autre !"

La raison de ma peine (Turquie)

Commenter cet article