Séraphina le premier ballon

Publié le par Janick

Un évènement extraordinaire s'est déroulé devant le couvent des frères Cordeliers à Annonay, nord Ardèche. Ce fut, à vrai dire, une véritable révolution pour les mentalités de l'époque !..

couvent des frères Cordeliers

couvent des frères Cordeliers

Sous les arcades de la cour des Cordeliers, un moine lit son bréviaire à la lueur d'une bougie.

Le 4 juin 1783 ! Si je m'en rappelle ! ... J'étais bien jeune alors mais c'estprécisément ce jour-là que j'ai commencé à m'intéresser à un diable d'homme...Joseph...

Joseph Montgolfier est né le 26 août 1740 à Vidalon-lès-Annonay. Enfant, il était très mauvais élève. Devenu adulte, il regrette de n'avoir pas assez étudié. Il achète un traité d'arithmétique et apprend très vite toutes les formules. Tout est dans sa tête.

Il se met à inventer. Les inventions de Jospeh provoquent souvent l'étonnement de ses concitoyens.

Notre inventeur conçoit un engin qui ressemble à s'y méprendre à un grand parapluie relié de douze cordelettes à un panier d'osier sous lequel sont accrochées des vessies de porc gonflées d'air !

plaque commémorative sur la maison des Montgolfier à Vidalon-lès-Annonay

plaque commémorative sur la maison des Montgolfier à Vidalon-lès-Annonay

Séraphina le premier ballon

Un jour, Joseph âgé de 42 ans, devant sa cheminée regarde la fume s'élevée dans la cheminée. Nous sommes en pleine guerre de Gibraltar, les troupes françaises n'ont essuyé que des échecs par terre et pas mer. Joseph s'écrie :

- Mais ne pourrait-on pas y arriver au travers des airs ? La fumée sélève dans la cheminée, pourquoi  ne pas emmagasiner cette fumée de manière à en composer une force disponible ?

Il écrit à son frère Etienne : "Prépare des provisions de taffetas, de cordages et tu verras une des choses les plusétonnantes du monde."

 

Joseph et Etienne Montgolfier

Joseph et Etienne Montgolfier

On se met au travail  pour fabriquer un petit ballon avec ce qui tombe sous la main : les robes des soeurs et une pièce de soie de Florence destinée à doubler des gilets...

Un premier essaie a lieu dans la grande pièce de la maison. Le petit ballon s'élève facilement.

On décide alors de tenter l'expérience en extérieur. Un deuxième globe s'envole le 14 décembre 1782 avec succès.

Les deux frères envisagent de faire alors un ballon beaucoup plus grand qu'ils appellent en secret...Séraphina !

Les essais se passent de nuit, les frères Montgolfier ont fixé une petite lanterne à la base de leur globe pour le suivre des yeux. La machine s'élève dans le ciel mais il faut la rattraper. Une folle poursuite s'engage...Des muletiers voient une lumière qui se déplace dans le ciel, entendent des claquements de sabots des chevaux des Montgolfier partis à la poursuite du ballon, ils pensent que Satan descend sur terre...

La ville est en émoi, certains disent que les Montgolfier s'adonnent à la sorcellerie. Pour couper court à ces rumeurs, les frères Montgolfier organisent une expérience publique.

 

manuscrit de Joseph Montgolfier

manuscrit de Joseph Montgolfier

Le vol officiel a lieu le 4 juin 1783 sous les murs du jardin du couvent des Cordeliers en présence des députés du Vivarais.

Séraphina le premier ballon

Le ballon a 36 pieds de diamètre, 33 pieds de hauteur pour un poids total de 500 livres. Il est composé de fuseaux de toile à sac jaunes et rouges réunis par 1800 boutons et boutonnières toutes faites à la main. Il est doublé de 3 couches de papier. L'ensemble est renforcé veticalement par une sorte de filet de cordes. Le ballon est maintenu par un châssis et 2 mâts.

Séraphina le premier ballon

On allume avec de l'alcool un feu de paille sèche, de laine mouillée et de vieilles chaussures. Tout cela produit beaucoup de fumée  ; l'odeur est pestilentielle ! De plus, ce jour-là il pleut sur Annonay. Il faut maintenir le chauffage pendant le vol. Les frères Montgolfier improvisent un réchaud fixé à la base du ballon.

Séraphina le premier ballon

Le globe monte vite jusqu'à une hauteur d'environ 500 toises. Après un vol d'un dizaine de minutes, l'air chaud s'échappant par les trous d'aiguilles, il tombe tranquillement dans une vigne. Au sol, un brandon s'échappe et met le feu à l'enveloppe. Des vignerons qui se trouvent là, croyant avoir affaire à un astre tombé du ciel, s'enfuient à toutes jambes en laissant brûler l'enveloppe.

C'est ainsi que s'achève l'aventure du premier ballon à air chaud. Bien d'autres verront le jour et ils porteront désormais le nom de "montgolfières".

publié dans Histoire et légende châteaud'Annonay - Ardèche du nord

statue des frères Montgolfier à Annonay

statue des frères Montgolfier à Annonay

Publié dans Légendes d'Ardèche

Commenter cet article