Les tommes marquées

Publié le par Janick

Un capucin, accompagné du clerc de la paroisse, quêtait près de Thônes (Haute Savoie).

Ils entrèrent dans une maison où la ménagère confectionnait des tommes : elle retirait le caillé de la chaudière pour le faire égoutter dans les "faissales", qui sont des sortes de moules.

Les tommes marquées

- Elles doivent être bien bonnes ces tommes que vous fabriquez avec tant de soin, dit le capucin.

La ménagère, n'osant refuser de donner des produits, tout naturellement, et comme par habitude, se retroussa et appuya à diverses reprises son derrière nu sur les moules pour presser le caillé.

- Est-ce que toutes les tommes se font ainsi dans ce village ? demanda le capucin.

- Mais certainement, mon père.

- Sortons d'ici ! fit le moine sans demander autre chose.

 

Les tommes marquées

Un peu plus loin, il commanda au clerc :

- Jette derrière cette haie toutes les tommes du panier !

Et il s'en alla de ce maudit pays pour n'y plus revenir, ce qui fit l'affaire du clerc, qui s'empressa d'aller récupérer au pied de la haie les produits de la quête du capucin.

La rusée ménagère n'ignore pas que le moine fait souvent du commerce en revendant les tommes à bon prix.

Contes et Légendes de Savoie - Monique de Huertas

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article