Les séjours de Lamartine à Tresserve

Publié le par Janick

Tresserve est le village de mes grands-parents paternels - là où est né mon père, là ou également se sont rencontrés et mariés mes parents.

C'est sur cette colline qu'ils se sont connus - Lamartine et sa fameuse Elvire (Madame  Julie Charles, tuberculeuse, en convalescence à Aix-les-Bains).

 

"C'est sur les racines veloutées de mousse de ces beaux arbres que nous avions roulé le plus de mélancolie dans nos heures de contemplation." -  Lamartine

La rencontre d'Alphonse Lamartine et de celle qui deviendra pour toujours Elvire a lieu en 1816, sur le lac du Bourget.

Ils ne se quittent pas et vivent pendant quinze jours une idylle romantique, trouvant complicité et écho dans la belle nature qui les entoure. Ils découvrent ensemble les environs d'Aix et, dans les élans passionnés, prennent conscience de l'intensité extrême du sentiment qui les habite, mais aussi de sa fragilité.

Lac du bourgetLac du bourget
Lac du bourgetLac du bourget

Lac du bourget

Lamartine et Julie Charles (Elvire)Lamartine et Julie Charles (Elvire)

Lamartine et Julie Charles (Elvire)

Le séjour solitaire de 1817 :

Fidèle à leur promesse commune, Lamartine vient retrouver Julie à Aix ; elle n'est pas au rendez-vous, trop malade pour faire le voyage. Elle meurt trois mois plus tard. Le jeune homme est seul en ce mois de septembre ; il fait de longues promenades sur les lieux qui ont bercé leur amour et durant ces heures d'anxieuse attente, confie à sa plume sa mélancolie. C'est ici qu'il devient vraiment poète, écrivant des pages parmi les plus belles de la poésie française.

 

Lamartine et la table en pierre sur laquelle il aurait écrit Le Lac (Tresserve)
Lamartine et la table en pierre sur laquelle il aurait écrit Le Lac (Tresserve)

Lamartine et la table en pierre sur laquelle il aurait écrit Le Lac (Tresserve)

"Quand je m'assieds sur les hauteurs de la colline de Tresserve, au pied de ces châtaigniers  qui ont senti le coeur de cette femme battre contre leur écorce...alors je crois voir l'âme heureuse de celle qui m'apparut un jour dans ces lieux s'élever étincelante et immortelle de tous les points de cet horizon, remplir d'elle seule ce ciel et ces eaux, respirer dans ces murmures..."

(Texte extrait de Raphaël, roman publié en 1849 plus de trente ans après.)

C'est aussi à Tresserve sur une table en pierre que Lamartine a écrit "Le Lac".

"O Lac ! l'année à peine a fini sa carrière,

Et près des flots chéris qu'elle devait revoir,

Regarde ! jeviens seul m'asseoir sur cette pierre

Où tu la vis s'asseoir !"

......................

"Que le vent qui gémit, le roseau qui soupire,

Que les parfums  légers de ton air embaumé,

Que tout ce qu'on entend, l'on voit ou l'on respire,

Tout dise : "Ils ont aimé". "

 

 

la stèle de Lamartine se trouve sur la colline de Tresservela stèle de Lamartine se trouve sur la colline de Tresservela stèle de Lamartine se trouve sur la colline de Tresserve

la stèle de Lamartine se trouve sur la colline de Tresserve

Les séjours de Lamartine à TresserveLes séjours de Lamartine à Tresserve

Publié dans Histoires vraies

Commenter cet article