L'or de Cocran

Publié le par Janick

Notre histoire nous amène en Savoie, en Chautagne, au XVIIè siècle.

 

Chautagne

Chautagne

Au pied du Mont Clergeon, non loi de la forêt du Sapenay se trouve un gouffre d'une trentaine de mètres de profondeur appelé "le gouffre de Cocran".

On y accède par un couloir de quatre mètres qui s'élargit vers son extrémité.

 

L'or de Cocran

La légende dit qu'il coulerait au fond du gouffre un petit ruisseau et que ses eaux charrieraient des paillettes d'or, mais le seul ayant tenté sa chance est mort dans son expédition.

Il s'agissait d'un dénommé Cocran, un habitant du village de Bessine. Il avait très mauvaise réputation, on lui prétendait des dons de sorcellerie, ayant des entretiens avec le Malin.

 

L'or de Cocran

Tenté par l'appât de l'or, Crocan vendit son âme au diable pour obtenir le secret du gouffre.

Un dimanche de 1770, pendant que les habitants étaient à la messe, il se dirigea avec deux compères muni de tout son attirail au fond du gouffre.

De trois personnes, seul Crocan arriva à se glisser jusqu'au fond. Personne ne sait ce qu'il y a trouvé, mais au moment de remonter, il lui fut impossible de repasser par le même endroit, même avec l'aide de ses complices.

L'or de Cocran

Les deux hommes allèrent chercher secours au village, mais toutes les tentatives pour le sortir de là étaient vaines. Certains pensaient que le Diable le retenait par les pieds, pressé et désireux de prendre son âme, d'autres que crocan s'était rempli les poches d'or et qu'il préférait rester au fond que laisser sa trouvaille.

Les villageois abandonnèrent l'idée de le sortir de là, et chaque jour, on lui lança des vivres, mais celui ci finit par mourir de froid.

On remonta ses ossements six ans plus tard, et personne ne trouva trace de l'or.

L'or de Cocran
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article