Histoire du légendaire Barry

Publié le par Janick

Histoire du légendaire Barry

Le Saint Bernard est un chien au passé glorieux, apprécié pour son affection, sa fidélité, son intelligence et son dévouement envers l'homme.

Histoire du légendaire Barry

Barry a vécu à l'hospice de 1800 à 1812. Il a été le plus célèbre des chiens de sauvetage du Grand-St-Bernard. A lui seul, il a sauvé plus de 40 personnes. Son histoire a fait le tour du monde. Elle a également contribué à l'excellente renommée des Saint-Bernard.

hospice            Grand-St-Bernard                           murs du col en juillet
hospice            Grand-St-Bernard                           murs du col en juillethospice            Grand-St-Bernard                           murs du col en juillet

hospice Grand-St-Bernard murs du col en juillet

L'hospice au sommet du col du Grand-St-Bernard, frontière Suisse Romande et Italie, à 2469m d'altitude a été fondé au XIème siècle pour offrir un refuge aux voyageurs et pélerins. Avant 1860, année du rattachement de la Savoie à la France, le refuge appartenait au Duché de Savoie.

Dès le milieu du XVIIeme siècle, les moines s'entourèrent de grands chiens de type montagne destinés à la garde et à la défense. Bientôt ces chiens furent utilisés pour accompagner les voyageurs et surtout pour retrouver et sauver ceux qui s'étaient égarés dans la neige et le brouillard.

Le légendaire "Barry" devint ainsi le prototype du chien de sauvetage.

morgue
morgue

morgue

Dès l'approche du brouillard ou dès que la neige commençait à tomber, on le voyait s'agiter dans le chenil de l'hospice, aboyant, montrant son désir de partir à la recherche des voyageurs égarés.

Barry, le "Chien de Dieu", avait un méthode personnelle de sauvetage : fouillant vigoureusement la neige avec ses pattes, il donnait en même temps de la voix pour attirer l'équipe de secours. Lorsqu'il avait mis à jour son client inanimé, il lui léchait la figure, le tournait et le retournait avec de grands coups de tête pour le rappeler à la vie. Si ça n'était pas assez, le chien se plaçait alors sur la poitrine de l'homme pour essayer de le réchauffer. Il se mettait aussitôt à aboyer d'une manière très particulière, les moines connaissaient ce code, ils ne s'y trompaient jamais.

Histoire du légendaire Barry

Nul n'oubliera qu'il trouvat un petit garçon âgé de 6 ans transi de froid dans l'épaisse neige dont la mère avait péri en tombant au fond d'une gorge.

Il réussit en léchant le visage et les mains de l'enfant engourdi, à le ranimer. Rassuré, le garçonnet tenta en vain de se relever. Ses jambes étaient tellement ankylosées par le froid qu'il ne tenait plus debout.

Le brave animal se coucha à terre et s'efforça de faire comprendre à l'enfant, par des signes très démonstratifs, qu'il devait se hisser sur son dos. L'enfant qui se réveillait peu à peu, s'aida de son mieux qu'il put et finit par s'accrocher, se hausser et enfoucher le chien.

C'est ainsi que Barry amena sur son dos avec beaucoup de précaution jusqu'à l'hospice, le petit garçon sain et sauf.

Stèle de Barry au Musée de Berne (Suisse)

Stèle de Barry au Musée de Berne (Suisse)

En 1812, lorsque Barry fut âgé et à bout de forces, le prieur de l'hospice l'envoya à Berne où il vécut entouré de soins jusqu'en 1814.

L'année suivante, il fut exposé au Musée d'Histoire Naturelle de Berne en Suisse.

Commenter cet article