Le chat et le nid d'oiseaux

Publié le par Janick

Nous sommes en août, le temps des vacances.

Comme chaque année, mes parents préparent la caravane pour quatre semaines d'aventure.

Comme chaque année, mon grand-père vient vivre pendant un mois dans notre maison. Il jardine mais surtout il garde notre chat.

Je me souviendrai toujours de la fabuleuse histoire qu'il nous raconta.

En ce temps là, le téléphone portable n'existait pas encore, juste des cabines téléphoniques qui nous permettaient de communiquer avec mon grand-père. Nous lui téléphonions tous les cinq jours pour avoir des nouvelles.

Je me souviens du jour où mes parents, ma soeur et moi nous avons éclaté de rire.

Mon père avait planté du maïs que mon grand-père devait régulièrement arroser. Notre jardin était souvent visité par une famille de blaireaux. Je les avais apperçu un jour, impressionnants et magnifiques.

"Les blaireaux ont mangé toute ta polente !" dit-il un jour à mon père.

Quel éclat de rire !

Mais parlons de la merveilleuse histoire que mon grand-père nous raconta le jour de notre retour à la maison.

Nous avions une chatte siamoise prénomée Ariane, comme la fusée Ariane - appelée ainsi car elle grimpait comme une folle le long des rideaux jusqu'à faire de la barre fixe sur la tringle.

Le chat et le nid d'oiseaux

C'était un vrai félin, chasseuse de souris et d'oiseaux.

Cette chasseresse nous bleuffa.

Mon grand-père a été témoin d'une scène inimaginable de la part d'un félin.

En fin d'après midi du mois d'août, alors qu'il jardinait tranquillement, il vit Ariane descendre d'un arbre tenant quelque chose dans sa gueule. Le chat se dirigea vers lui doucement et déposa à ses pieds un nid rempli de petits oiseaux.

Incroyable !

Mon grand-père s'est empressé de remettre dans le nid les oisillons, car en posant le nid, ils s'étaient éparpillés. Il a remis le nid à sa place. Les parents des oisillons sont revenus les nourrir comme s'il ne s'était jamais rien passé.

 

Le chat et le nid d'oiseaux

Imaginez !

Le chat monter dans l'arbre, prendre délicatement le nid dans sa gueule, descendre de l'arbre, tout ça sans qu'un seul oisillon ne tombe du nid !

Je suis fière de toi Ariane, tu n'as pas touché à un seul oiseau.

(écrit par Janick - dessins réalisés par Janick)

Publié dans Histoires vraies

Commenter cet article

Bernieshoot 31/12/2015 15:47

c'est tout mignon, bienvenue dans ma communauté Livres Ô blogs

Janick 01/01/2016 16:50

merci beaucoup